Newsroom > APPLIS COSMÉTIQUES : pourquoi ça ne suffit plus

Monday 05 October 2020 - 10h23

APPLIS COSMÉTIQUES : pourquoi ça ne suffit plus

Communiqués
Les applications de décryptage ont envahi le marché de la beauté, mais l'Association Slow Cosmétique® constate qu'elles ne répondent plus aux attentes des consommateurs en cette fin d'année 2020. Le point sur les tendances déjà en marche.
Impacts et limites des applis cosmétiques

En à peine 4 ans, près d’1/3 des Français ont téléchargé une appli de décryptage de leurs “listes INCI” pour traquer les ingrédients indésirables dans leur salle de bain. Et l’impact de ces applis est énorme : parmi les utilisateurs de Yuka, 92% reposent en rayon les produits notés en rouge dans l’application*. Certaines influenceuses beauté témoignent aussi de l’utilité des applis pour avancer sur le chemin du naturel.

“Ce sont les applications Yuka et Inci Beauty qui m’ont mise sur le chemin d’une routine beauté plus clean.” Daphné Moreau, auteure du blog Modeandthecity.net (+160k abonnés)

Du côté des professionnels de la cosmétique aussi, plusieurs ont déclaré ces derniers mois développer leurs produits dans le but d’être “Yuka compatibles”.

“Nous sommes passés de 65% de références vertes sur Yuka à 80% en 1 an. Notre objectif est que tout soit vert sur Yuka en 2021.” Mathilde Thomas, fondatrice de Caudalie

>> Voir le tableau comparatif des applis cosmétiques dans le CP attaché pour plus de détail sur leur fonctionnement. <<

Mais en se focalisant uniquement sur la potentielle nocivité des formules, les applications de décryptage cosmétique ne répondent déjà plus aux attentes des consommateurs, qui sont de plus à plus nombreux à considérer qu’une liste d’ingrédients “clean” du point de vue de notre santé ne suffit pas pour identifier un “bon” produit. L’une d’entre elles, l’appli Mireille, a d’ailleurs amorcé cette rentrée une évolution avec d’autres critères examinés que la formule, lire le point de vue des fondatrices ici.
L’après 2020 : pourquoi les applis de décryptage ne suffisent plus
Depuis déjà 2019, on sait que le public veut plus de simplicité, de transparence et d’humanité chez les marques et que cette tendance deviendra la norme d’ici 2030*. Mais cette année le virus Covid-19 a accéléré brutalement le mouvement avec la fermeture prolongée de la majorité des commerces. Ainsi :


  • 27% des Français ont déclaré en avril 2020 que leur conscience environnementale serait bien plus marquée dans leurs habitudes de consommation au sortir du confinement*.

  • 2 Françaises sur 3 affirment en juin 2020 accorder dorénavant de l’importance au fait que leurs cosmétiques soient écologiques et ancrés dans les terroirs*.
Pour le futur, il est donc clair que les consommateurs francophones veulent plus de local, d’humain, de circuit-court, d’éthique, en un mot, de sens ! Or les applications de décryptage n’envisagent pas le produit et la marque dans leur globalité (qui fabrique ? comment ? origine des matières premières ? rapport qualité-prix ?...).
Le label Slow Cosmétique, gage de qualité et de sens
La Mention Slow Cosmétique est le seul label cosmétique qui s’intéresse à la fois aux formules ET au modèle d’entreprise d’une marque (allégations, fabrication et structure du capital comprises). Remis par l’Association Slow Cosmétique depuis 2013, ce label examine les marques dans leur globalité, sur base de plus de 60 critères induits par la Charte Slow Cosmétique.

En octobre 2020, 236 marques portent le label Slow Cosmétique, dont 205 en France. Outre leurs formules “clean”, ces marques pratiquent une cosmétique “intelligente” et “raisonnable” :



Le label à la tortue se retrouve aujourd’hui dans tous les circuits de distribution : magasins bio, boutiques en ligne, pharmacies, concept stores et même certaines grandes surfaces… Fin 2019, 85% des Françaises considéraient déjà la Slow Cosmétique comme l’avenir de la beauté* et les 31% de croissance moyenne annuelle des labellisés Slow Cosmétique* confirment que ce segment très engagé booste le marché. Un label à suivre !


* Sources : voir ici l’article détaillé, les sources et témoignages complets liés à ce communiqué. En cas d’utilisation, un lien vers le label Slow Cosmétique serait le bienvenu pour nos équipes.


À PROPOS DE L’ASSOCIATION SLOW COSMÉTIQUE
L’Association Slow Cosmétique®, sans but lucratif, est un mouvement de consommateurs qui invite à consommer la beauté autrement : moins, mais mieux, avec des cosmétiques écologiques, sains, aux allégations raisonnables et contribuant au développement de l’économie locale.

Son label, décerné par des experts indépendants et bénévoles, s’est imposé depuis 2013 comme un repère auquel le public peut se fier pour ses choix de cosmétiques et comme un tremplin économique pour les +230 artisans labellisés.

slow-cosmetique.org